Utilisation et avenir

Omnirôle depuis toujours ?

Le Rafale, tel qu'il l'a été imaginé à l'origine, est un avion à caractère omnirôle qui le rend capable de réaliser tous types de missions, de la défense aérienne à la dissuasion nucléaire en passant par la reconnaissance, l'attaque au sol, le bombardement de précision, l'appui aux troupes ou encore l'attaque d'objectifs marins. Il peut même sans contraintes changer de mission en cours de vol. Mais le Rafale omnirôle dont on parle ici ne l'a pas toujours été. Au standard F1, utilisé seulement par la Marine de 2001 à 2006, il était seulement capable de réaliser des missions air-air, pas plus, et avec un armement limité. Avec les standard F2 en 2006, le Rafale a acquis une capacité dite multirôle (capable de réaliser plusiseurs types de missions) puisqu'il s'est notamment vu doter d'armement air-air amélioré et d'armement air-sol. Mais c'est seulement le standard F3, et l'apport des fonctions de reconnaissance, de dissuasion nucléaire et de neutralisation marine, à partir 2009, qui a enfin permis au Rafale de devenir omnirôle, exactement comme Dassault et la France le voulaient. 

Rafale F1.jpg Rafale F2.jpg rafale f3.jpg

Quelle disponibilité ?

En OPEX, rien à redire pour le Rafale, il affiche un taux de disponibilité toujours supérieur à 94 %. Les autres chasseurs français sont aussi excellents dans ce domaine. C'est en partie ce qui explique les résultats et l'impression excellent qu'a laissé le Rafale sur les théâtres de son engagement. Au niveau de la disponibilité sur le territoire français à proprement parler, la situation est beaucoup moins positive. Selon les chiffres de l'Assemblée Nationale, en 2011 et 2012, le Rafale affiche un taux de disponibilité de seulement 45%. Outre le fait que ce chiffre soit excessivement bas (comparé au 68% d'un Mirage 2000), on note aussi qu'il est inférieur à 2010 (52%). Les raisons sont plutot floues, mais cela serait plutot dû à un problème de budget accordé à la maintenance, et le fait que celle-ci soit privilégiée pour les Mirage 2000. Les chiffres pour 2013 pourront difficilement être meilleurs: 10 Rafale M sont indisponibles pour cause de rétrofit, aucun avion ne sera embarqué à bord du Charles de Gaulle puisque celui-ci est entré dans une phase de maintenance.

1

Quelle utilisation à l'avenir ?

Quelques Rafale sont en ce moment-même engagés au Mali, mais ils devraient être de moins en moins sollicité dans l'opération Serval. Alors que les troupes françaises se retirent aussi d'Afghanistan, on peut se demander ce que vont bien pouvoir faire tous nos Rafale. Et bien en l'absence d'opération extérieure, tous les Rafale seront donc consacrés aux importantes missions de protection de l'espace aérien mais ils se chargeront aussi d'entretenir la dissuasion nucléaire, à partir des bases françaises mais aussi du porte-avions Charles de Gaulle. 

A partir de 2013, le Rafale se verra doté de son nouveau radar amélioré, le RBE2 AESA le rendant beaucoup plus performant. Des améliorations de Spectra et de l'OSF viennent avec. Mais les développements pour améliorer le Rafale dans le futur sont déjà en cours.  Le Rafale attend notamment avec impatience le missile Meteor en 2018. Avant cela, le Rafale recevra en 2013 ses premiers AASM laser; "SBU-64". A partir de 2014, les anciens Rafale M F1 seront reçus au standard F3. Le dernier de ceux-ci reviendra au service en 2017. Les prédecesseurs du Rafale continuent progressivement à être retirés du service, le Rafale aura donc de plus en plus de responsabilités et de nouveaux escadrons et flotilles de Rafale devraient voir le jour. En 2020, seuls les Rafale et Mirage 2000 D devraient constituer la flotte aérienne de combat française. A l'horizon 2030 en fonction de la tournure que prennent les opérations de rénovation des Mirage 2000  restants, le Rafale devrait être la seule composant de l'aviation armée française. Les premiers appareils retirés du service le seront probablement vers 2050, mais il y a encore bien du chemin pour arriver jusque là, et beaucoup de choses peuvent encore se passer, remettant en cause où non le projet...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site