OSF

Présentation...

 Résultat d'une coopération entre Thalès et Sagem, l’OSF, Optronique Secteur Frontal, est un capteur passif implanté sur le Rafale, en pied de la verrière sur l'avant du cockpit.

Il assure notamment la détection et l’identification à longue portée des objectifs; qu'ils soient aériens, navals et terrestres, avec poursuite angulaire haute résolution et télémétrie laser. 

En émettant aucune énergie, donc aucun rayonnement(1), il est quasiment indétectable. De plus, opérant sur des longueurs d’ondes optiques, ce dispositif s’avère insensible au brouillage radar. Son utilisation dans la poursuite des cibles dans les domaines visible et infrarouge le rend complémentaire du RBE2.

Bien qu'il soit toujours en place à chaque sortie du Rafale, il est possible de le retirer et de le remplacer par un lest, afin de ne pas perturber l'aérodynamisme et le centrage de l'avion. 

(1): Seul le télémètre laser, intégré à l'équipement, émet un rayonnement.

   osf6.jpg   osf-1-1.jpg  osfrafale.jpg

       

L’acquisition, la recherche et la poursuite de cibles aériennes, est assurée en 3 dimensions, comme on peut le constater sur l'image suivante.  

3d.jpg

Remarque : ces images proviennent du HUD(1) du Rafale. (1):Voir la page sur l'IHM.

Un concentré de technologie

Dans un volume de seulement 80L, l'OSF met à disposition :

  • Une voie TV/télémètre laser, permettant l'identification de cibles jusqu'à 50km
  • Une voie infrarouge avec deux fonctions : veille/ poursuite (IRST) et imagerie (FLIR). Le capteur infrarouge à large champ de vision opère sur des bandes 3-5 et 8-12 µm permettant une portée de 100km maximum.

Son angle de vue vers le bas n'est que de 14°. En conséquence, l'ajout du pod Damocles est nécessaire afin d'élargir le domaine de désignation et de visualisation de l'OSF. Le secteur avant est couvert de 120 à 150°.

Les deux voies optiques: à gauche, en forme de boule, la voie infrarouge et à droite, la voie TV/laser.

voiesosf-1.jpg  deuxvoiesoptiques-2.jpg osf.jpg

    composantsosf.jpg 

  L'OSF est totalement intégré au système de navigation et d'attaque de l'avion de Dassault. Comme dit précédemment, il est complémentaire au RBE2 présent sur le Rafale. L’OSF a la capacité de s'adapter facilement aux milieux dans lesquels il est en opération. Il s’adapte aussi bien en configuration air-air, air-sol et air-mer, pour l'analyse des raids et des résultats de tir ou encore la reconnaissance visuelle des cibles. Ses capacités infrarouge sont d'une grande importance lors d'un pilotage de nuit.

  La seule chose que l'on peut lui reprocher, c'est que; comme son nom l'indique, il ne fonctionne que pour le secteur frontal de l'avion et ne couvre donc pas la totalité de celui-ci. Mais d’autres capteurs sont disponibles, orientés vers l’arrière de l'avion : les détecteurs de Départ Missile (DDM) afin de repérer les missiles en approche. Et tous ces capteurs sont bien entendu pris en compte par le système d’auto-défense SPECTRA, avec fusion des données.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site