Ses prédecesseurs

Petite présentation de certains aéronefs qui ont marqué l'aviation militaire française, et dont certains ont été ou vont être remplacés par le Rafale. 

Mirage III

Le Mirage III, chasseur monoréacteur à voilure delta de Dassault, décliné en versions B (biplace d'entrainement), C (défense aérienne), E (attaque au sol par temps clair) et R (reconnaissance), est entré en service en 1961 dans l'armée de l'air française. Le Mirage 5, entré en service en 1970, est un dérivé du Mirage III et est considéré comme multirôle. Ce sont au total pas moins de 450 Mirage III (incluant les Mirage 5) qui ont équipé les forces françaises. Ce fut aussi un gros succès à l'export pour Dassault, et certains pays l'utilisent même encore aujourd'hui. En france, les derniers Mirage III ont été retirés du service en 1994. 

Caractéristiques:

Modèle : Dassault Mirage III

Type : Chasseur-bombardier

Envergure : 8.22m

Longueur : 14.77m

Motorisation : 1 SNECMA Atar 9B/9C de 43kn de poussée (59kn avec postcombustion)

Masse max. au décollage : 11 800kg

Vitesse maximale : Mach 2

Rayon d’action : 1200km

Equipage : 1 ou 2

Armement : 2 canons de 30mm et 3000kg d’emports externes (missiles, bombes, bidons…)

Rayon d’action : 1200km

Equipage : 1 ou 2

Armement : 2 canons de 30mm et 3000kg d’emports externes (missiles, bombes, bidons…)

dassault-mirage-iii.jpg mirageiii-.jpg

Mirage IV

Le Mirage IV est un chasseur-bombardier stratégique, imaginé par la France lorsqu'elle est devenue une puissance nucléaire et qu'elle décida de posséder un appareil capable de porter l'arme nucléaire et entretenir la dissuasion. En service de 1964 à 2005, la France disposait exclusivement de 62  appareils, dont une vingtaine étaient en alerte nucléaire opérationnelle au summum de la guerre froide. Il sera ensuite de nombreuses fois modernisé (Mirage IV P) et se chargera de beaucoup de missions de reconnaissance. Cet aéronef était alors une prouesse technologique puisqu'en Europe, il était le seul (et l'a toujours été) avion militaire à permettre un vol largement bisonique de longue durée. 

Caractéristiques:

Modèle: Dassault Mirage IV

Type: Chasseur-bombardier stratégique

Envergure: 11.8m

Longueur: 23.5m 

Motorisation: 2 SNECMA Atar 9K, 2 X 6.5 kn de poussée avec postcombustion.

Masse max. au décollage: 33 500 kg

Vitesse max: Mach 2+

Rayon d'action: 4000 km maximum

Equipage: 2

Armement: En interne: bombes nucléaires (AN-11/AN-21/AN-22) ou nacelle de reconnaissance dans une soute sous fuselage. En externe, missile nucléaire ASMP, bidons et bombes convetionnelles. 

mirage-iv.jpg  mirageIV.jpg

Mirage F1


Chasseur-bombardier monoréacteur assurant des missions de reconnaissance ou d'attaque sol. (vol inaugural le 23/12/1966, entrée service en 1973). Il est facilement identifiable des autres Mirage car c'est le seul à posséder une voilure en flèche, alors que les autre ont une voilure delta. Il demeura l'avion de combat standard de l'armée de l'air française jusqu'à l'introduction du Mirage 2000. Cet aéronef a été engagé dans de nombreux théâtres d'opération où il a prouvé son efficacité. La version de reconnaissance F1 CR, la seule encore en service en France sera complètement retirée des forces françaises en 2014. 

Caractéristiques :

Modèle: Dassault-Breguet Mirage F1 C
Type: chasseur-bombardier
Envergure: 8,40 m
Longueur: 15,00 m
Motorisation: 1 SNECMA Atar 9K50 de 49 kn de poussée (70 kn en PC)
Masse max. au décollage: 16 200 kg
Vitesse maximale: Mach 2.2 
Rayon d'action: 850 km
Équipage : 1
Armement: 2 canons de 30 mm, 2 missiles, 4000 kg de charge externes (bombes, bidons, pods de reconnaissance...)

 mirage-f1 .jpg mirage f1 .jpg

Super-Etendard

Le Dassault Super-Etendard est un monoréacteur à voilure en flèche de la Marine. Il n'opère donc qu'à partir du porte-avions Charles de Gaulle (puisqu'il est désormais le seul en France) ou d'une base aéronautique navale. Son développement a été mené pour remplacer les Etendard IV de la Marine. Il est entré en service en 1978, pour des missions d'attaque de toutes sortes. Les Super-Etendard seront ensuite modernisés pour devenir les SEM (Super-Etendard Modernisés), avec une capacité d'emport du missile nucléaire ASMP notamment. Leur retrait total du service est prévu pour 2015. 

Caractéristiques:

Modèle: Dassault Super-Etendard

Type: Chasseur d'attaque 

Envergure: 9.6 m

Longueur: 14.3m  

Motorisation: 1 SNECMA Atar 8k50 de 50kn de poussée

Masse max. au décollage: 11900 kg

Vitesse max: Mach 1.3

Rayon d'action: 850 km

Equipage:

Armement: 2 canons de 30mm, missile nucléaire ASMP, missile anti-navire Exocet AM-39, missiles air-air, bombes guidées laser, bidons...

super-etendard-.jpg super-etendard.jpg

 

Documentaire sur l'utilisation du Super-Etendard pendant la guerre des Malouines

Mirage 2000

Chasseur-bombardier monoréacteur à voilure delta ( vol inaugural le 10/03/1978). Équipé d'un système de commandes de vol électriques (fly-by-wire) très avancé pour l'époque, cet avion devient en 1984 à son entrée en service (Mirage 2000 C) l'avion de combat standard de l'armée de l'air française. Conformément à la stratégie éprouvée du groupe Dassault, il fut proposé en une variété de versions et configuré pour l'exportation: le Mirage 2000 B (biplace d'entrainement), le 2000 C (monoplace de défense aérienne), le 2000 D (biplace d'attaque au sol conventionnelle), le 2000 N (biplace capable de délivrer l'arme nucléaire) et en fin le 2000-5 (monoplace de défense aérienne, le plus récent, enservice depuis 1997). Les Mirage 2000-C et 2000-N vont commencer leur retrait à partir de 2015. Les Mirage 2000-D font actuellement l'objet de rénovations et devraient être retirés du service à partir de 2025. La France dispose en tout d'environ 300 Mirage 2000. 


famille-mirage-1.jpg


 

Caractéristiques :

Modèle : Dassault Mirage 2000
Type: chasseur-bombardier
Envergure: 9,00 m
Longueur: 15,33 m
Motorisation: 1 SNECMA M53-5 de 65 kn de poussée (98 avec PC)
Masse max. au décollage: 17 500 kg
Vitesse maximale: Mach 2.2+ 
Rayon d'action: 1500 km
Plafond opérationnel: 18 000 m
Equipage: 1 ou 2
Armement: 2 canons de 30mm , 6 200 kg d'emports externes (missiles de croisière, bidons, missiles air-air, bombes guidées...)

Remarque: En fonction des versions, certaines caractéristiques diffèrent légèrement.















mirage2000.jpg mirage2000-.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×